AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  




 

Partagez | 
 

 L’État et sa religion

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

- Très surfait - PATATE royale avariée

avatar

Signalement : Fragment de l'Etrange, 1m90, cheveux noirs, yeux très verts, peau pâle, yeux cernés de rouge par la fatigue, la maladie et la dépendance. La lumière est comme déviée de lui.Élégant en noir, porte toujours des gants. Charismatique de par son statut de démon, voir même beau. Mais finalement plutôt effrayant et dérangeant. On ne cherche pas sa compagnie. Aura glaciale : La température chute au fur et à mesure que l'on s'approche de lui. Le contact de sa peau nue dépose une pellicule de glace sur les objets et la chair, gèle et coagule tout à long terme ( Peau à environ -15 degrés ). On peut le toucher à travers le tissu.


MessageSujet: L’État et sa religion   06.09.08 20:29

L'ETAT MONDIAL TYRIEN




Le drapeau mondial étatique

L’État est un organisme omniprésent, omnipotent et omniscient. « Big Brother is watching you » n’a jamais été aussi applicable qu’à cette situation et pourtant il n’existe quasiment aucune contestation, aucune « vox populi » s’élevant contre un tel contrôle. Après tout, sur Tyr comme sur Terre, n’importe quel bien pensant lèverait un sourcil en entendant parler de gouvernement mondial. Mais ici, personne ne s’y oppose et les citoyens sont au contraire bien contents de trouver là une sécurité et une organisation offerte sur un plateau.


1. L’État Officiellement: ce qu’il est:

L’État (avec une majuscule) est un organisme qui s’est élevé dans les années 80 après le cataclysme. Émergeant du chaos ambiant, il a passé les quarante années après sa naissance à mener de grandes campagnes militaires et de propagande abusive. Objectif: amener l’ordre, refonder les nations, rapprocher les humes, annihiler les états totalitaires en place et ramener tout le monde sous sa coupe. Et quand les derniers combats cessèrent, le 5 Frimaire 120, l’Ordre était revenu et L’État devenait le nouvel ordre mondial.

Gigantesque, même tentaculaire, l’État possède une hiérarchie nébuleuse que même les dirigeants connaissent mal mais que personne ne conteste car ça marche. Tyr est d’ailleurs un monde sans guerre autre que des rares conflits civils rapidement étouffés, on aime la paix, on la garde.

Le Président est élu tous les sept ans lors d’immenses élections mondiales. Il est assisté par un conseil renouvelé par paternité surnommé « le Chapitre présidentiel » ou plus communément le Cercle, Chapter 88 etc. Le gouvernement de chaque ville est confié à un Maire ou à un Suivant selon l’importance de la ville (des plus grandes au plus petites…). Les Maires, Suivants, comme tous les êtres vivants employés par L’État sont nommés fonctionnaires et possèdent un badge qui leur donne plus de pouvoir qu’un citoyen lambda. Ils sont très souvent occupés aux fonctions de mise en marche de la société, telles que la livraison du courrier, le fonctionnement des trains etc. mais sont aussi l’intégralité des membres de la police locale, des membres de l’armée, et ceux des corps enseignants et médicaux !

Très capitaliste, étrangement très riche, l’État encourage toujours à la consommation excessive et ne cesse de rappeler à ses citoyens que la consommation est le bonheur et la meilleure manière de vivre, les deux continents centraux étant le plus touchés par cette propagande douce. Les continents extérieurs n’étant que très peu considérés par l’État en matière de potentiel d’achat, ils sont plutôt incités à travailler plutôt qu’acheter. Implanté dans la capitale du monde, Neven, l’État possède cependant des locaux sur tous les continents.


2. L’État Officieusement: ce que votre personnage ne sait pas.:

Il se cache derrière cette gentille politique fasciste et nationaliste un gout de totalitarisme. Et si les conflits sont rares et les opposants inexistants c’est qu’on les a aidé à se taire. Oh bien sûr, l’État n’a pas de politique belliqueuse (la mode n'est pas aux descentes sauvages de milices dans les foyers) et c’est la seule chose qui fait que toute la population ne se révolte pas. Mais le fait est que les dirigeants recherchent plutôt la pérennité de leur confort plutôt qu’une amélioration générale de la condition de vie de la planète. C’est d’ailleurs pour ça qu’ils voient d’un mauvais œil l’évolution rapide de la technologie et du degré de conscience qu’elle amène avec elle.

Techniquement, les Maires et les Suivants reçoivent les ordres du président « élu » mais possèdent un contrôle total de la ville dont ils ont la charge, peuvent en faire un paradis sur terre comme un sinistre laboratoire: tout est soumis à la volonté du monomaniaque qui s’est présenté comme Maire et qui a été élu par le Chapitre (et non par les citoyens de ladite ville. Vous voulez un bon maire ? Élisez-moi !)

Les fonctionnaires sont aussi tout puissants, arme de fonction à la ceinture, cachée sous le déguisement, leur parole vaudra toujours plus que la vôtre et les procès contre les fonctionnaires et contre l’État sont très souvent truqués. De plus quiconque manquera à la journée de célébration des fonctionnaires se verra clairement rappelé à l’ordre, ici Brassens n’aura pas le droit de chanter que « la musique qui marche au pas, cela ne le regarde pas ».

L’Etat entretient également une religion, un système de culte de la personnalité non pas du président mais de tout le système étatique. Les religions imposées [cf ci-dessous] ne sont que des odes à son pouvoir et nombre de fêtes sont aussi absurdes que ridiculement niaises. Quant aux autres, elles célèbrent juste l’avènement de l’État.

Pour finir, les élections sont truquées, et seul le Chapter 88 contrôle réellement le monde. Les candidats aux présidentielles sont triés sur le volet et proposent tous le même programme à quelques points près, ce qui explique que les scores soient si proches les uns des autres (souvent 49% contre 51%, jamais plus...). Une fois en place, le candidat se contente de sourire, de donner des poignées de main et de signer les traités écrits par le Cercle. En échange, on lui assure toute immunité jusqu’à la fin de sa vie. Le plus intègre des hommes accepterait de jouer au figurant pour que sa vie se transforme ensuite en paradis sur Tyr.[/list]


Dernière édition par Seel le 14.09.08 16:25, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://night.forumactif.fr

- Très surfait - PATATE royale avariée

avatar

Signalement : Fragment de l'Etrange, 1m90, cheveux noirs, yeux très verts, peau pâle, yeux cernés de rouge par la fatigue, la maladie et la dépendance. La lumière est comme déviée de lui.Élégant en noir, porte toujours des gants. Charismatique de par son statut de démon, voir même beau. Mais finalement plutôt effrayant et dérangeant. On ne cherche pas sa compagnie. Aura glaciale : La température chute au fur et à mesure que l'on s'approche de lui. Le contact de sa peau nue dépose une pellicule de glace sur les objets et la chair, gèle et coagule tout à long terme ( Peau à environ -15 degrés ). On peut le toucher à travers le tissu.


MessageSujet: Re: L’État et sa religion   08.09.08 13:41

L'ÉTAT DEVENU RELIGION



La seule religion autorisée et reconnue comme telle est celle de l'État et la plupart des habitants de Tyr la pratiquent. Certains avec ferveur, d'autre se contentent d'aller essuyer les bancs du temple étatique avec leur pantalon en attendant que les heures tournent.

Cette religion n'en est pas vraiment une. C'est plutôt un culte de l'État, de ce qu'il est, de son organisation. Ventant le capitalisme dans les épitres religieux, apprenant aux enfants qui faut respecter et craindre l'État avant tout, expliquant aux criminels que l'enfer de l'État les attend. Ce serait presque une farce pour un terrien, mais ici, c'est la stricte et dure réalité. Il existe même des publicités ventant les mérites de cette religion alors qu'y croire est plus un devoir qu'un droit pour les citoyens.

Les autres religions ne sont cependant pas réprimées comme on pouvait l'attendre, on peut croire en ce que l'on veut tant qu'on considère que l'État est au dessus de tout. Et beaucoup de religions non-officielles de Tyr se contentent de cirer les bottes de l'État pour croire en autre chose par derrière.

De ce fait, la nouvelle Église en est une preuve, mais les nombreuses petites histoires religieuses, superstitieuses, inventées par les générations de Tyrien sont une autre preuve du total obsolète de la religion d'État. On préfère croire en une superstition aimable plutôt qu'en cette grande promesse stérile qu'est la religion officielle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://night.forumactif.fr
 

L’État et sa religion

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» 03. "Losing my religion" # Ash
» Religion dans le SDA
» La religion / les divinités dans la Légende.
» Religion
» ? LA RELIGION EN ANGLETERRE.
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Longest Night -
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Signaler un abus | Forumactif.com | Forums RPG | Fantastique - autres